UA-37157085-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/07/2019

Bol Classic 2018

Photo 1a.JPG

C’est sous un soleil écrasant et en rangs serrés que les motards ont investi le circuit du Castellet pour la plus mythique des épreuves d’endurance : Le 82ième Bol d’Or.
Depuis 1922, date du premier Bol d’Or motocycliste créé par Eugéne Mauve sur une piste en terre battue à Vaujours, le mythe perdure. Exploits et galères ont sacralisé ces hommes centaures. 2018 ne fait pas exception. Première épreuve inscrite au Championnat du Monde d’Endurance, elle draine des milliers de motards. Bol d’Or, d’Argent ou Classic, la musique commence le mardi avec les essais libres et se termine le dimanche après-midi en apothéose. Pour le Grand Prix de F1, la piste a été modifiée et des tribunes ajoutées. Autre nouveauté, les participants du Bol Classic sont installés sous des auvents couverts de panneaux photovoltaïques. Patrick Rigaud et Dominique Bonvicini ont la plus petite cylindrée du plateau, un 600 Honda CBR. Dominique a l’inquiétude de la première fois mais c’est un redoutable compétiteur. Il en est à sa quarante cinquièmes années de compétition et a couru soixante-trois courses de 24h00. Au team TI Puch, Patrice Ezelis accueille avec le sourire : « Après dix ans de compétition, j’en ai eu assez de voir le Bol à la télévision, alors pourquoi ne pas passer sur la piste ? Depuis trois ans, on améliore un GSXR de 91. C’est une machine vivante. En 2016, on a cassé, en 2017, on finit 5ième, 2018 ? ». Si la RC30 est toujours là, Christophe Carrasco, ancien vainqueur du bol Classic à Magny-cours a laissé sa place. C’est un irlandais, Hilton Hincks et un anglais, Patrick Banfiels qui piloteront pour Classic Racer Nice. Jérome Montrelay mécano du team CFM April moto est un intarissable et passionné de mécanique. Avec photos à l’appui, il vous montre sa collection, de la Peugeot P 107 à la GSXR. Vendredi soir, derniers préparatifs, la tension monte. On s’entraine à changer de pilote et faire le plein.
1er manche de nuit, les concurrents, concentrés, attendent derrière les grilles du circuit. 20h00, chaque team prend place dans son box. 20h30, départ des paddocks pour un tour de chauffe. C’est en poussant, moteur éteint que les motos prennent place sur la grille de départ. Feux rouge, panneau 3mn, panneau 1mn, le silence est pesant. Et enfin… vert, les lions sont lâchés mais cela… est une autre histoire.

QUOI : Course d’Endurance
QUAND : BOL D’OR du 14 au 16 septembre 2018
OU : Circuit Paul Ricard au Castellet (83)
PAR QUI :
Larivière Organisation
                
12 rue Mozart – 92 597 Clichy CEDEX – France
                 Tel : 01 41 40 31 28
                 Mail : 
organisation@editions-lariviere.com

 

Deux classements
- Classic modèles commercialisés entre 1960 et 1983
- Post-Classic modèles commercialisés entre de 1984 à 1991
Post-Classic
1er, la Kawasaki ZXR n°90 de Vincent Eisen et Baptiste Gigon
2ième la RC30 n° 87 des belges du team Dohlda Racing de Mertens/Bollaerts
3ième la Kawasaki
750 zxr-7 n°11 de Charles-Artigues/De Dieleveult.
En Classic
1er la CB1100R Japauto 110r de 1992 n° 10 de Jaubert/Sauve
2ième la Suzuki GS1150 de 1991 n° 44 des Italiens Cantalupo/Le Noci
3ième la Ducati 900 tt1 de 1981 n° 124 des Belges Govaert/Coppens


Photo 1b.JPGMise en place pour le départ de la première manche de nuit






Photo 2.JPGOuverture des hostilités.





Photo 3.JPGLe team est au complet, David Descours, Etienne Bocard et la Suzuki 1052 GSXR de 1988. Deux passionnés, pilotes et mécanos n’ont pas été épargnés par les ennuis : casse moteur, chûte, mais c’est toujours avec le sourire qu’ils se sont relevés. Ils finiront 33ième.





Photo 4.JPGAdrian Parasol, animateur de High Side sur Rmc découverte, va piloter un Gexr 750 de 90







Photo 5.JPGAu coude à coude, la 1100 Gsxr n°37 du team Marine Tech et la 750 ZXR du team Z racing endurance




Photo 6.JPGVainqueur en Classic,
la Kawasaki ZXR n°90 de Vincent Eisen et Baptiste Gigon





Photo 7.JPGVainqueur en Post-Classic, la Kawasaki ZXR n°90 de Vincent Eisen et Baptiste Gigon





Photo 8.JPGLa RC30 du team « Classic Racer Nice » s’élance pour les essais de nuit






Photo 10.JPGLes genoux sont à terre





Photo 11.JPGUn passage de la 1100 Gsxr de 1986 du team anglais « Phase One Endurance »




Photo 12.JPGLa CB1100R Japauto de Jaubert/Sauve et la Kawasaki 1100 de Chatard Daniel et Patrice se tirent la bourre.






Photo 13.JPGLa Ducati 851 de 1991 du « Desmo Team 25 »





Photo 14.JPGDucati 851 du Team « Plein gaz »





Photo 15.JPGHonda RC30 du Team « Force V4 »






Photo 16.JPGKawasaki ZXR 750 K1 de « Green Team 42”





Photo 17.JPGLa Kawasaki 750 ZXR du team « Norm Magic Box se rend sur la ligne de départ de la manche de nuit

Écrire un commentaire