UA-37157085-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/07/2019

Bol Classic 2018 L’histoire d’un Stinger ou d’une étoile filante

Photo 1.JPG

Bol d’Or, d’Argent et Classic 2018, le MV Racing Team joue tous les tableaux avec en plus le renouveau une Kawasaki ZXR-7 Stinger de 1990.
Circuit Paul Ricard au Castellet, en 2018, le Bol d’Or est la première course du Championnat du Monde d’endurance. Epreuve mythique, elle enflamme les esprits de tous les passionnés de motos depuis sa création en 1922 par Eugéne Mauve. Fête foraine, concerts, animations, exposition de motos, c’est une occasion de se retrouver. Le soleil brule la peau, je vais rejoindre un ami pilote sous le barnum de son team. Caroline Buisson et François Pros du Team manager m’accueillent avec bienveillance. François était déjà à ce poste en 77 pour le dernier Bol au Mans, les pilotes étaient Agopian et Peyré et la première au Castellet en 78 avec Agopian et Roche : « Dans les années 90, Marc Buisson, le propriétaire du « MV Racing Team » était mécano chez « Team Kawasaki France ». En 2018, on avait une machine Kawa Z800 et quatre pilotes : Yvon Manifesti, Marc Buisson, Cyrille Rivière et Joachim De Laforce. Alors, on a été chercher une Kawasaki ZXR-7 Stinger de 1990 que Marc avait rangé au fond du garage ». Caroline Buisson poursuit : « Mon père a acheté la moto en 90 pour faire de l’endurance, Le moteur a été envoyé chez Godier/Genou pour préparation. A son retour, mon père avait peur de faire une bétise, c’est son grand frère Christophe qui l’a remontée et remise en marche. Christophe a été un des plus jeunes pilotes de ligne française. Le troisième frangin, Yannick l’a repeinte. Christophe est décédé dans un accident de moto en 93. La moto a été remisée en 96. Yannick a créé sa société de peinture et l’a appelée « Aéro Chris », son logo, une étoile filante. Marc Buisson poursuit : « Remettre le Stinger en route, une affaire compliquée, un an de travail : voir la faisabilité, préparer le châssis, envoyer le moteur chez le préparateur Lionnel Brancquart. Kawasaki ne fabrique plus de pièces pour ces motos. Elles viennent d’Allemagne, des Etats-Unis, … On a reçu le moteur juste avant de venir sur le circuit et on l’a remis en marche mardi dans le paddock juste avant les essais. Mais l’émotion était si forte d’entendre rugir le monstre, on s’est lâché et on a tous pleuré. Ce n’est plus une moto, c’est une étoile filante ».

Résultats
Bol Classic 22ième MV Racing Team : Cyrille RIVIERE,  Joachim DE LAFORCE
Bol d’Argent 39ième  MV Racing Team : Yvon MANIFESTI, Marc BUISSON

https://www.facebook.com/mvracingteam/

MV Racing Team au grand complet, accroupis à gauche Yannick, le peintre, à droite, son frère Marc

Photo 2.JPGLe logo de la société de Yannick : «  Aéro Chris »








Photo 3.JPGLes deux pilotes de la Kawasaki ZXr-7 de 1990, à gauche Joachim De Laforce et Cyrille Rivière






Photo 4.jpgCyrille Rivière







Photo 5a.JPGJoachim De Laforce







Photo 7.jpg
Les deux machines du MV Racing Team

Écrire un commentaire