UA-37157085-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/07/2018

Royal Enfield 410 Himalayan, l’aventure et le voyage tous les jours

Royal Enfield - Morgan MATHURIN-3021.jpg

2018, de la nouveauté chez Royal Enfield, nouveau moteur, nouveau look, le constructeur indien fait peau neuve. Hors des sentiers battus voilà le trail le 410cc Himalayan en attendant la bicylindre Interceptor. Les normes Euro4 font bouger les lignes.
Royal Enfield - Morgan MATHURIN-3296.jpgC’est sur les hauteurs de Bandol dans le var que l’importateur Royal Enfield, la société D.I.P. de Marseille, avait organisé un essai presse de la nouvelle née de la gamme : la 410 Himalaya. Cet événement s’est tenu en présence d'Emmanuel Charveron, Directeur Europe de Royal Enfield, Stéphane Hruszowski, PDG de la société DIP, Marc Caparros, Directeur Commercial de la société DIP. Au matin, le ciel est bas. On devine la mer au loin dans le brouillard. Avant d’enfourcher la moto pour ce galop d’essai, un regard sur la machine. Ce modèle tourne résolument le dos au look suranné de la marque mais sans renier la rusticité qui en ont fait son charme. Ce trail d’allure générale élégante se décline en deux livrets blanc ou noir, pas de gadget, juste le minimum de fonctionnement. Un saute vent, au-dessus d’un phare rond, abrite un tableau de bord esthétique : trois compteurs à aiguilles : un compteur de vitesse, un compte-tours et une jauge d’essence. Deux cadrans électroniques comptant de nombreuses indications  complètent le confort de conduite avec, entre-autre, une boussole pour les amateurs de grands espaces. Sabot moteur, béquilles centrale et latérale, porte-bagages font partie de l’équipement de série. Une hauteur de selle à 800mm donne une possibilité de conduite à de petits gabarits. En partie basse, la machine est assez fine pour s’immiscer un peu partout, en ville ou en campagne. Le réservoir d’essence d’une capacité de 15 litres permet une autonomie de 450km. Le moteur est un 4 temps de 411cc, monocylindre longue course, simple arbre à came en tête, refroidi à air, de 24,5 ch à 6 500 tr/min, son couple est homogène et linéaire : 32 Nm à 4000-4500 tr/min. Côté partie cycle, c’est un cadre tubulaire dédoublé. Le système de suspensions a été particulièrement soigné, à l’avant, une fourche téléscopique de 41mm avec débattement 200 mm et à l’arrière un mono amortisseur de 180mm de débattement. Les roues à rayons de grandes tailles, 21 pouces en 90/90 à l’avant et 17 pouces à l’arrière de 120/70, sont destinées à prendre les chemins de traverse. Le freinage est confié à un disque de 240mm à l’arrière et un autre de 300mm à l’avant, sous le contrôle d’une centrale ABS Bosch. Le tout pour un poids de 185kg. Point de vue mécanique, c’est toujours la simplicité. Les principales petites interventions peuvent-être réglées avec la trousse à outils présente sur la moto. Sur les logos en fer situés de part et d’autre du réservoir d’essence et sur l’arrière de la moto se trouvent de nombreux points d’accroche pour fixer valises, top-case et sacs en tous genres. La selle est douce, souple et ferme, mais sur de longs trajets, des arrêts seront salutaires. La position de conduite est excellente et les pieds touchent par terre. Contact, mise en marche, le monocylindre tourne gentiment, pas de vibration. Première, seconde et nous voilà partis sur les routes varoises, pas d’autoroute, petits virages et chemin creux : son domaine de prédilection. Les mains tombent très bien sur le guidon, les compteurs sont lisibles et le saut-vent assez haut protège le pilote. La prise en main est très facile. La poignée de gaz est souple, idem pour l’embrayage. Les freins répondent présents. Surrégime ou reprise sur un filet de gaz, elle supporte à peu près tout. La machine est joueuse. Les pneus Pirelli MT60 accrochent le bitume. Montées et descentes, l’Himalayan avale tout quasiment à la même vitesse. Les plaisirs ne sont pas aseptisés. La vitesse n’est pas très élevée mais on vibre avec le régime moteur. En hors-piste, on laisse aller, son rayon de braquage et son couple moteur font merveilles. Les dimensions des roues ont été étudiées pour cela. De plus, les suspensions à grands débattements apportent un bon équilibre entre confort et maniabilité. Lorsque l’on a l’habitude de rouler sur de gros trails, hauts, lourds, bardés d’électroniques et pleins de watts, on peut se sentir un peu frustré. Sur des routes où la vitesse va bientôt être limitée à 80km/h, les 25ch du moteur LS411cc pour une vitesse maximum de 130km/h : on est dans les tons de la tendance actuelle. Elle a la simplicité des motos d’antan et la modernité de celles d’aujourd’hui, l’Himalayan ne peut être comparée à aucune autre du marché. Machine à tout faire, elle conviendra parfaitement à un titulaire du permis A2, pour des trajets en ville où à la campagne.  Si vous aimez l’aventure avec un grand A, découvrir les déserts du Sahara, de Mongolie ou encore les montagnes de l’Himalaya, vous ne perdrez pas le nord : il y a la boussole. Royal Enfield pour le lancement de son 410LS Himalayan, vous fera bénéficier d'un tarif préférentiel jusqu'au 31 mars :
-Himalayan standard : 4 495 €Royal Enfield - Morgan MATHURIN-3293.jpg
Après le 31 mars 2018 :
- Himalayan standard : 4 795 €
Un 400cc à ce prix-là, il y a de quoi réfléchir



.ON AIME :
Son prix 4445€
Trail robuste
Sa simplicité de conduite
ON AIME MOINS :
Puissance faible

 Royal Enfield - Morgan MATHURIN-3306.jpg
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

CADRE : tubulaire en acier
Réservoir : 15 litres
Hauteur de selle : 800 mm
Longueur : 2190 mm
Largeur : 840 mm
Hauteur : 1360 mm
Empattement : 1465 mm
Poids en ordre de marche
: 185 kg
Royal Enfield - Morgan MATHURIN-3303.jpg
MOTEUR:

Monocylindre en ligne, 4 temps
Refroidissement : par air
Injection électronique
1 ACT
411 cc (78 x 86 mm)
24,5 ch à 6500 tr/min
3.4 mkg à 4000 tr/min
TRANSMISSION :
Boite à 5 rapports
Transmission secondaire par chaîne
TRAIN ARRIERE :
Mono-amortisseur, déb : 180 mm
1 disque Ø 240 mm
Roue AR : 120 / 90 - 17"
TRAIN AVANT :
Fourche  Ø 41 mm, déb : 200 mm
1 disque Ø 300 mm
Roue AV : 90 / 90 - 21"

D.I.P. Marseille, importateur Royal Enfield
Depuis 50 ans la Société DIP implantée à Marseille est un incontournable dans l’importation de la moto. Par son entremise, les constructeurs motos situés partout dans le monde (Italie, Inde, Corée du Sud, Taiwan, Chine) peuvent s’implanter et se développer en France et en Europe. Plusieurs marques prestigieuses ont fait appel à leur savoir-faire : Fantic-Caballero, Malaguti, Aprilia, Beta, Hyosung, Daelim, Keeway, Royal Enfield, Benelli, SWM, Orcal, Greentrans. C’est aussi un réseau de plus de 450 magasins, une équipe technique et commerciale entièrement dévouée à sa clientèle. C’est un outil de travail performant, expérimenté et affuté par ses années d’expériences au service du deux-roues.
DIP SAS
ZAC de la Valentine
117 tr. de la montre
CS 60114
13923 Marseille cedex 11
fax: 04 91 35 05 12

Écrire un commentaire