UA-37157085-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/09/2017

Le Grand Festival de la Moto Bol d’Or 2017 au circuit Paul Ricard (83)

Bol d’Or, Bol d’Argent et Bol Classic, du Grand Spectacle d’Anthologie à trois cent quarante kilomètres/heure. En cette mi-septembre, tous les passionnés de France et de Navarre se sont retrouvés sur le circuit Paul Ricard.
Depuis trois ans, les centaures sont de retour au « Paul Ricard ». Les quatre jours qui viennent s’annoncent vrombissants, le mythe rejoint la réalité. 8h 15, briefing, le jeudi matin, les premiers en action sont les commissaires de piste. A 9h 30, commencent les essais libres. Pendant le week-end, les cieux seront cléments, du soleil, quelques passages nuageux, un peu de pluie et du vent pour chasser les nuages. Accompagnant le Bol d’Or : le Bol Classic est réservé aux machines anciennes. Il se court sur deux manches  de deux heures dont une de nuit, deux catégories : Classic (moto avant 84) et Post-Classic (moto entre 84 et 91). Début des essais, sur la pré-grille, Serge Lullier est dans l’expectative sur sa 1000 FZR n°47 du team LS Bike : « On a cassé le moteur, puis la boîte, on a fait de la mécanique jusqu’à 2h00 du matin, c’est pas top ». Comme chaque fois, on remarque un écart gigantesque entre les teams professionnalisés et les rêveurs de la course mythique. Certains sont comme chez eux, David Normand et Christophe Auguglioro pilotent une Kawa ZX750J pour le moto club Paul Ricard ; Christophe est pompier sur le circuit. Bruno Langlois, le vainqueur de Pikes Peak en 2013 et 2017 fait équipe avec Christophe Charles Artigues sur une Kawasaki Performance 1135 de 1980 dans le team de Gilles Hampe. Pour la course, Christian Haquin pilote une ZXR-7 qui avait remporté le Bol d’Or en 1991, ne va pas tirer profit de sa pôle position, victime d’un ennui mécanique dans le tour de chauffe. Après la course, à la sortie du parc fermé, Didier Da-Re est tremblant, son fils Dorian, 17ans, vice Champion de France en 400 Promosport 2017 a couru sur une Kawa 1100 ZZR : « Je ne l’avais jamais vu aller aussi vite ». Fauvre père et fils ont cassé la machine 3 minutes avant la fin mais sont classés. Olivier Ricourt et Lionel Viard sont tout sourire : « Notre Suzuki 750 GSXR nous a rendu à bon port. Pour notre première participation, nous avions 2 objectifs : se qualifier et terminer. Je remercie tous les gens du paddock pour leur esprit d’entraide et cette ambiance qui fait chaud au cœur quand nous avons du changer le moteur de la moto entre les 2 manches. Maintenant, on prépare l’an prochain ».
QUAND : du 14 au 17 septembre 2017
QUOI : Endurance
OU : Circuit Paul Ricard au Castellet (83)
COMBIEN : entre 69 et 85euros
PAR QUI : organisation Lariviere
 Classement Post classic (moto entre 1984 et 1991)
1- Suzuki Belgium Team Force (56) (M.Lagrive-B.Le Bihan)
2- Suzuki GSX-R 1100 - Assurance Minard (18) (N.Senechal-L.Frerard)
3- Rupteur - Kawasaki ZXR-7 (67) (O.Krausz-C.Paclet)
4- Team Ti Punch - Suzuki GSX-R 751 (97) (P.Ezelis-Y.Manifesti)
5- Marine Tech - Suzuki 1100 GSX-R (37) (L.Grillere-T.Carlin)
Classement classic (avant 1984)
1 - Bollinger Classic - Kawasaki GPZ100 (80) (M.Kellenberger-S.Merkens)
2- Hampe Racing Team 14 - Kawasaki Perf. 1135 (14) (B.Langlois-C.Charles Artigues)
3- RPM 83 - Kawasaki 1135 (21) (A.Frattini-F.Lheritier)
4- Poweracing - Japauto (10) (J.C.Jaubert-M.Sauve)
5- Motopport - Kawasaki Z1000  (23) (J.Eikelenboom-M.Eikelenboom)
COMMISSAIRES
Photo Commissaire a.JPG Julien Paoli, responsable des commissaires : « Les commissaires sont des gens passionnés sans leurs présences les courses n’auraient pas lieu. Pour une épreuve comme le Bol d’Or, il nous faut environ 380 personnes sur les 5,8km du parcours répartis en 2 groupes pour tenir 24h. »








Photo Commissaire b.jpg
Les commissaires au briefing

  




Photo 1.JPG
Départ






Photo 2.JPG
Tour d’honneur, le Bol Classic 2017 est terminé : congratulations mutuelles des commissaires et des concurrents.





Photo 3.JPG
Après la course, sortie du parc fermé de la 1100 GSXR de Claude Busterna







Photo 4.JPG
Après la course regroupement au parc fermé







Photo 5.JPG
Dans la voie des stands, l’anglais Chris White attend le départ de la manche de jour sur sa Honda VFR 750F de 1988






Photo 6.JPG
Manche de nuit






Photo 7.JPG
Un équipage feminin : Karine Sliz et Patricia Audebert sur cette kawasaki 1100 de 1981






Photo 8.JPG
Les fauves sont lâchés, la bataille fait rage






Photo 9.JPG
La Susuki 1100 GSXR de Frédéric Protat et Philippe Papy






Photo 10.JPG
On s’arrache entre la n°5, la Yamaha FZR 750R, la n°39, la Susuki 1100 GSXR et la n°30, la Kawasaki 1100 J





Photo 11.JPG
Un beau passage de la Honda RC30 des belges Pascal David et Gian Mertens






Photo 12.JPG
La Ducati Superbike 851SP de Hervé Boyer et Philippe Teissier






Photo 13.JPG
Ils sont dans leur jardin, David Normand et Christophe Augugliori courent pour le moto club Paul Ricard







Photo 14.JPG
Serge Lullier du team LS Bike sur sa 1000 Yamaha VFR







Photo 15.JPG
La belle Kawasaki 750 ZXR du team rupteur et clé de 12, d’Olivier Krausz et Christian Paclet

 

Écrire un commentaire