UA-37157085-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/02/2017

A.S.I. Moto Show 2016 sur le circuit de Varano De Mélégari (Italie)

Si vous souhaitez voir se dérouler « l’Histoire de la moto de piste » devant vos yeux, il faut venir ici sur le circuit de Varano de Mélégari près de Parme en Italie. Mille cinq cent motos et des milliers de tifosis, cette quinzième édition est comme ses précédentes un grand succès.
Dés l’ouverture des portes du circuit Riccardo Paletti à Varano de Mélégari, s’invite un air de fête, avec son installation de tentes, bannières et calicots multicolores et le paddock se remplit doucement. C’est parti pour un week-end « Continental Circus » à en mettre plein les yeux et les oreilles. Le speaker de la manifestation, Paolo Conti, va pouvoir avec force et détail, décrire machines et concurrents. Pour cette 15ième édition, les organisateurs ont mis l’accent sur la marque Motom, une exposition lui était consacrée. Construits de 1947jusqu’à 1970, la plupart des modèles sont de petites cylindrées et se composent d’un cadre en tôle embouti et d’un moteur 4temps. Face au paddock, derrière cinq Tomos de GP, le stand de la FIVA renseigne les visiteurs sur sa mission qui est de protéger, préserver et promouvoir les véhicules historiques. Juste à coté, Raffaele Cardone fait la promotion d’un autre grand rendez-vous de l’année 2016 en Italie : l’autodrome d’Ospédaletti près de San Remo, un circuit en ville, à l’ancienne avec des bottes de paille, qui aura lieu le premier week-end de septembre. Le club frontalier de « Motos et scooters de Roquebrune Cap-Martin » d’André Mazzoni apporte un soutien sans faille à cette manifestation. Là où se pose le regard, c’est une fête pour l’esprit. Rudge Ulster, Ariel SV50, Triumph type H, Moto Guzzi 500 sport, BMW R52, ça roule les mécaniques, l’histoire de la moto défile devant nous. Que dire de ce beau moteur Ader de 700cc, pionnier de l’aviation monté dans un cadre Peugeot ? L’orange est mis : le Laverda corsa de Piero Laverda est ici chez lui. Mais le rouge n’est pas loin, Gilera, Aprilia, Ducati, le « stop »est de rigueur devant la couleur fétiche de la mécanique transalpine. Ici les champions sont partout et nulle part, pas de barrière. Un sourire, un geste de la main, vous avez dit bonjour à Eugenio Lazzarini ou Jim Redman. Depuis trois ans,  le « Rétro Motos Cycles de l’Est », du Président, Denis Fleury et l’écurie Nougiers s’associent et créent un lieu où rouler et manger forme un ensemble. Claude Caucal est heureux : sa 600 Koehler Escoffier «Mandoline »de 1925 marche le feu de Dieu : « C’est une vraie machine de course. Je l’ai restaurée de 96 à 2001, puis remisée. C’est sa première sortie ». Marc Rouland, 750 Laverda SF de 73, a aussi la banane : « Je suis en série S avec Freddy Spencer, Carlos Lavado, Jean François Baldé, Kork Balligton : des Champions du Monde, c’est super. Je me fais enfumer mais c’est le pied ».

 

OU              : En Italie, sur le circuit de Varano de Melegari près de Parme.
QUAND     : du 06 au 08 mai 2016
COMBIEN : Gratuit pour le public
                  140€ pour une moto, gratuit pour la seconde 
PAR QUI   : AUTOMOTOCLUB STORICO ITALIANO
                  Villa Rey – Strada Val San Marino Supériore 27
                  10131 TORINO
                 Tél : +39.011.839.95.37


Org1.JPGRoberto LOI, Président de l’A.S.I.








Org2.JPGAriel AZORI, Vice Président de l’A.S.I.










Org3.JPGPalmino POLI, Président de la commission nationale des manifestations motos et Ambassadeur FIVA pour les motos
Roberto LOI, Président de l’A.S.I. : « C’est avec un enthousiasme particulier que nous fêtons cette année les 50 ans de l’A.S.I. et les 15 ans de l’A.S.I. MOTOSHOW. Les deux sont complémentaires. Notre Fédération fixe des règles de qualités pour la restauration et l’entretien des véhicules. L’application de ces principes se déroule sur ce circuit de Varano de Melegari. Le motocyclisme historique trouve dans cet événement un moyen d'expression qui va bien au-delà de la moyenne des autres événements semblables ».



MOTOM
Sous un barnum, une superbe exposition de Motom représentant une très grande partie de la production de la marque de 1947 à 1970. Une gamme entièrement tournée vers les petites cylindrées de 48 à 160cc. Né juste après guerre, le premier modèle le « Motomic » est présenté au salon de Genève. Cadre monocoque en tôle emboutie en croix, mue par un moteur de 48cc 4temps, il a été construit pendant vingt ans à plus d’un demi million d’exemplaires.
Motom1.JPGMotom 1 :Motom Delfino 160cc de 1953
Motom2.JPGMotom 2 : Motomic de 1947, premier modèle de la marque
Motom3.JPGMotom 3 :modèle T98 de 1955







Photo 1a.JPG
Dans le sas de départ






Photo 1b.JPG
Toujours impressionnant un départ de sides






Photo 1c.JPGDépart des Champions, au premier plan Kork Ballington en combinaison verte, sacré quatre fois Champion du Monde en 250 & 350 en 1978 et 79

Photo 2.JPGFreddi Spencer fait un show








Photo 3.JPG
Antonio Buscemi avec salopette blanche sur Vespa 125 de 1953.







Photo 4.JPG
A fond, Marc Roulland sur Laverda 750 SF de 74 se trouve dans une série reine : Spencer, Ballington, Baldé, Lazzarini sont partenaires.





Photo 5.JPGPierfrancesco Chili sur 500 Suzuki Rg de 90.






Photo 6.JPG
1000 Vincent HRD Black lightning de 49.







Photo 7.JPG
50cc Demm de record (143Km/h) 3 vitesses à main: position les 2 pieds en avant (triste présage).






Photo 8.JPG
250 Pernod.







Photo 9.JPG
Claude Caucal très fièr de sa 600 Koehler Escoffier, dite Mandoline, une véritable course avec culasses hémisphériques, culbuteurs en queue de cochon et embiellage spécifique.





Qui connait ?
Photo 10a.JPGPhoto 10b.JPG Moto française de course artisanale de 1903 à cadre Peugeot adapté pour accueillir un moteur bicylindre de 700cc, construit dans les ateliers de Clément Ader, le pionnier de l'aviation. Le moteur 90° V-twin avec vanne d'aspiration automatique et échappement par soupape contrôlée possède 5 trous à la base du cylindre qui servent à éliminer les résidus de gaz non brûlé. La machine devait être très rapide (environ 90km/h) et pour la piste, car sans frein.

Photo 11.JPGJoel Malatino sur 125 Morbidelli de 77







Photo 12.JPG
Michele Mila sur 350 Excelsior Manxman de 35.






Photo 13.JPGRosanna Cerutti sur 350 Triumph 3HW de 43.






Photo 14.JPG
Michel Lecourt sur 750 Yamaha OW31 ex Michel Rougerie






Photo 15.JPG
Esteban Fullana sur 500 Noton Manx de 1ç-&.







Photo 16.JPG
Bruno Soncini sur 500 Gilera Saturno de 48.






Photo 17.JPG
Peter Balaz sur 250 Jawa GP de 1975.







Photo 18.JPG
Jean Charles Battesti sur 750 Yamaha OW31 Ex Christian Estrosi







Photo 19.JPG
Peter Egloff sur 500 Condor D50 de 33

 





Photo 20.JPG
Etre devant, les places sont chères Pedrini et Mignani sur 900 Ducati font barrage.







Photo 21.JPG
En limande, Jorg Strehler sur 100 Laverda Compétition se met dans le vent.






Photo 22.JPG
Un équipage franco-piémontais qui n’engendre pas la mélancolie, Marco Otta, le « singe » a mangé sa banane et Christian Pétard sur side Suzuki 750 de 1980.

Écrire un commentaire